Comment inculquer à son enfant l’amour de l’Afrique?

L’école forme, les parents et la société éduquent (Enfin, c’est mon avis). En partant de ce postulat, nous pouvons dire que l’entière responsabilité d’éduquer des enfants qui seront plus tard des africains conscients et fiers de leur identité et des citoyens actifs, revient largement aux parents. Et, nous savons tous que plus tôt les bases seront posées, plus efficace l’éducation sera. Alors, comment éduquer son enfant pour faire de lui un individu woke? Comment transmettre à son enfant l’amour pour l’Afrique, ses origines, sa couleur de peau? Comment s’assurer que son enfant n’hérite pas de tous nos clichés et biais cognitifs discriminatoires ? Voici les méthodes de lecteurs et parents.

« Je vais commencer par lui dire que l’histoire de l’Afrique ne débute pas par L’esclavage. Beaucoup ignorent qu’avant cette triste période, il existait des royaumes, un système politique, économique, militaire et social bien défini. » Malcolm

 

« Je pense que l’enfant noir a besoin de nouvelles valeurs…Celle du travail acharné par exemple. Celle de l’innovation et ça, la culture africaine tels qu’existante (je parle pas de Égypte antique) ne l’a pas. Ils apprendront ces valeurs par mes agissements. Apprendre en regardant.  Je suis fier de moi, de ma couleur (narcissique sur les bords), je travaille de manière acharné. Je cherche toujours à innover et à être parmi les meilleurs. Pour moi, ce sont les meilleures valeurs à cultiver pour un enfant» Martin

« Vacances au village, chez ses grands parents. Sinon il y a des dessins animés qui relatent un peu l’histoire de l’Afrique aussi que je pourrais l’inviter à regarder. » Afeni

 

A lire aussi: Mon #Crush: KiliMag, le magazine de l’enfant qui lit

 

« Je l’éduquerai comme le descendent d’un peuple endurant plutôt que comme un descendant d’esclaves. Fini la victimisation. Soit on se voit comme des vaincus, soit on se voit comme un peuple qui n’a jamais abandonné, et qui s’est relevé plus fort après sa défaite. Je trouverai les belles victoires africaines à raconter, les légendes et le folklore, les empires pré coloniaux, les régiments africains pendant la 2e Guerre Mondiale…» Kader

« Avant qu’il ou elle n’entre à l’école, je l’expose à des dessins animés afrocentrés. Je lui en donne le goût. Et sinon, je l’oublierai au village pendant 5 ans (rires!) » Mamadou

« Beaucoup de personnes ne veulent pas raconter l’esclavage à leur enfant parce que c’est une période triste. Mais moi, je le ferai » Assata

« Je parlais juste avec mon mari, Alexis. Nous parlions de la façon dont nous voulons l’emmener en Afrique et lui montrer d’où elle vient et la force qu’elle obtient de ses ancêtres. Nous voulons qu’elle soit capable de construire et d’épanouir cette force. Et ce n’est que le début de ce que je veux lui apprendre.Je veux qu’elle ait aussi une éthique de travail. Je veux qu’elle sache que c’est ce que sa maman a fait, et c’est ce qui me motive. Je suis sûr que les premières mères le comprendront parfaitement. Quand tu as un bébé, tu veux juste faire tout ce que tu peux pour eux.  » Serena Williams

D’autres idées ? N’hésite pas à les partager dans les commentaires.

 

Aucune des photos ne m’appartient. Visitez le compte Instagram de Creative Soul Photography, détenteur des droits en cliquant ici.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s