Roxie Hair: Retour à la source

Roxie est une Miss Africa passionnée des cheveux naturels de la femme africaine. Elle entretient sa belle crinière avec amour et patience. Elle tient cette chronique Roxie Hair pour vous partager sa passion du cheveu crépu et vous accompagner dans votre aventure nappy. 
Il y a de cela 2 ans, j’avais les cheveux fins parce que j’utilisais des défrisants. Pour moi, c’était la meilleure des coiffures, je trouvais mes cheveux longs et je pouvais me faire des chignons et d’autres belles coiffures. Et un jour, je suis tombée sur une conversation entre une mère et sa fille. Celle-ci expliquait à sa fille comment avant, elles étaient fières de leurs cheveux crépus et racontait leur histoire.
« Avant, nous étions méprisés à cause de la couleur de notre peau et plus encore, pour notre coupe de cheveux. On traitait nos cheveux de tous les noms et on les comparait même aux poils d’animaux. Mais pour nous c’était notre liberté, ce qui faisait notre personnalité. C’était notre identité alors nous avons lutté pour pouvoir nous affirmer et porter fièrement cette « Couronne ». Oui, nos cheveux crépus étaient comme une couronne sur notre tête. Dès les années 2000, des mouvements se font connaitre pour permettre à chaque africain de porter son afro et d’en être fière. C’était des moments magiques qui prouvait notre révolution. Je me souviens encore parfois quand on voulait se lisser les cheveux de façon naturelle sans produits chimiques, on utilisait un « Peigne coiffant » qu’on faisait chauffer. »
Pour terminer, elle lui dit: « ma fille, mon rêve est que vous compreniez que vos cheveux sont votre identité et la preuve de notre lutte, l’un des joyaux de notre héritage culturel ». Là, je compris que j’avais fait l’erreur de changer ma coupe de cheveux, c’était comme si j’avais refusé mon identité alors j’ai décidé de faire un « Big Shop » et depuis mes cheveux poussent naturellement. J’ai mon afro et je me sens fière et heureuse.. N’oublions pas il est temps que nous valorisions notre culture sous toute sa forme.

A lire aussi: Quand les stars américaines arborent leurs cheveux naturels sur le tapis rouge

 

Crédit: Ella Roxie

commentaires

  1. Merci pour ce partage d’expérience. Ce discours, mon père me le tiens depuis que je suis enfant, à ma soeur et moi, résultat : nous n’avons jamais défrisé nos cheveux. Par contre, nous ne faisons que de les attacher en arrière non-stop ou nous mettions des rajouts. Ce n’est que depuis 3-4 ans que j’assume ma touffe à base de twist out par-ci et d’afro puff par là. Et je vois que de plus en plus de femmes noires assument cela et surtout se SENTENT belles comme cela. Pourvu que ça continue encore
    et encore !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s