Black Panther, ce n’est pas juste un film…

On en a largement entendu parler sur les réseaux sociaux. Nous avions tous un peu une idée de ce qui s’y passerait. Et pourtant, moi et la centaine d’autres personnes présentes au Majestic lors de la projection de Black Panther avons été scotchés. Bon, je n’ai pas fait de sondage après la séance mais on s’en fout. Moi, j’ai adoré le film. Et pour quelqu’un qui n’aime pas les superhéros, c’est un énorme pas. Toutefois, je vais éviter de parler des effets spéciaux, du script, du cadrage et blablabla. Je laisse ça à Sonia Guiza.  Je ne suis pas Miss Lagozi. Mais Miss Africa. Et pour ma part, il y a une multitude de belles choses à retenir de ce film. Attention à d’éventuels spoilers. Désolée d’avance.

Le Wakanda

Revue Cinéma: Black Panther et le Wakanda

Il suffit de voir les décors, les costumes, d’entendre la langue parlée (le xhosa sud-africain) pour savoir que ce film a été inspiré par la culture très riche d’un ensemble de milliers de peuples et d’ethnies différentes de l’Afrique. Il y a un effort de représenter toute la communauté africaine mais il n’en est pas moins que certains pays sont mieux représentés que d’autres comme l’Afrique du Sud ou encore le Kenya.

Le Wakanda, ce n’est rien d’autre que l’idéal de développement qu’il faut qu’on atteigne. C’est être technologiquement développé sans pour autant détruire notre faune et flore mais surtout en restant ancrée dans les traditions de chez nous. Et mieux, remarquez les Wakandais. Ils ont du respect pour leur culture, leurs traditions et ils ont confiance en eux. Ils savent qui ils sont et ça, rien ni personne ne pourra l’ébranler. En fait, ils sont exactement ce qu’on était avant l’arrivée de l’Homme Blanc. Donc leur attitude n’est autre que la nôtre. Enfouie pour certains mais toujours présente pour d’autres.

Killmonger

Revue de cinéma: Black Panther Killmonger

Marvel Studios

C’est devenu ma nouvelle phrase : « tous les afro-descendants noirs ont une part de Killmonger en eux ». Killmonger, cousin de T’challa est le vilain de l’histoire. Par contre, moi je ne l’ai pas trouvé si vilain. Je veux dire, on a eu pire quoi. Il y a eu le Joker (c’est le seul vilain que je connais. Je vous l’ai dit, les superhéros c’est pas mon kiff). Killmonger est juste la conséquence de plusieurs mauvais actes et d’une frustration enfouie. Il est le résultat des erreurs de son père et de son oncle, de la frustration des conditions des Noirs aux Etats-Unis et de l’histoire des Noirs en général. Il voulait juste que les Noirs redeviennent maîtres du monde. Comment avoir toute cette richesse et ne pas s’en servir pour renverser la donne ? Comment avoir tout ce pouvoir et laisser ces frères se faire dominer ? Je vous l’ai dit : on a tous une part de Killmonger en nous.

T’challa

Revue de cinéma: Black Panther

Marvel Studios

Au fond, il n’a rien de spécial. C’est juste un super-héros comme les autres. Si j’en parle dans cette revue, c’est juste à cause d’une séance. Quand il a reçu la potion bleue pour redevenir black panther après que Killmonger l’ait détrôné, il était dans le rêve psychédélique. Et il s’est plaint auprès de son père. Il a dit : vous avez tous eu tort. En montrant également les autres ancêtres présents. Suis-je la seule à avoir eu l’impression qu’il parlait à tous nos ancêtres ? Ils ont eu tort, ils ont commis des erreurs. Et si on est dans cette merde, c’est à cause d’eux. Si Killmonger a pris le dessus, c’est à cause d’eux. Mais il a dit quelque chose de plus important : je ne pourrais être avec vous que lorsque Killmonger ne sera plus sur le trône. En prenant cette décision, il a décidé de ne pas rester inactif, de ne pas faire juste son bout de chemin sur la Terre puis retourner auprès de nos ancêtres. Non, il a décidé d’oublier le passé et d’accepter le fait que c’est à lui d’agir dans le présent pour impacter le futur en se débarassant de tous ces complexes et rancunes.

Donc Black Panther, ce n’est pas qu’un film

Revue de cinéma: Black Panther

Marvel Studios

Il y a une telle symbolique derrière ce film. Je n’ai même pas mis 10% des interprétations que je me suis faite du film. Et les références, bon Dieu ! Bref, si je me lance, je ne vais pas m’arrêter maintenant. Sinon, on en aura pas fini. En résumé, Black Panther raconte l’histoire du peuple noir. Son idéal est le Wakanda et cet idéal est menacé par notre rancune, nos complexes et frustrations représentées par Killmonger. Mais nous pouvons seulement l’atteindre si nous balayons du revers de la main le passé et travaillons dès maintenant à se débarrasser du Killmonger en nous pour enfin atteindre le Wakanda.

Quoi, ce n’est pas comme ça que vous avez interprété le film ? Bah j’attends vos réflexions en commentaire.

 

A lire aussi: [Black History Month] Les 10 meilleurs biopics sur des Noirs à regarder

commentaires

  1. J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. Une belle découverte. blog très intéressant. Je reviendrai. N’hésitez pas à visiter mon univers. Au plaisir

    J'aime

  2. Oui en effet, black panther n’est pas juste un film, mais bien une nécessité une explication concrète de ce qu’était l’Afrique avant la rencontre avec l’inconnue « kolonizer » mais aussi ce qu’elle pourra devenir si elle decide de rompre avec le cercle vicieux des plaintes et de l’inaction qui au passage s’arroge de l’individualiation et l’individualisme dans lequel est entrain de plonge l’Afrique actuel.Ce film se mobilise autour de la culture et des traditions comme éléments symboliques invincible dont dispose l’homme Noir pour pouvoir se distingué de la société actuelle. Nos cultures et traditions sont très souvent foulées au pied par nos dirigeants et nos peuples actuels au profit de celle imposer par le « kolonizer » mais aussi de leurs égoïsmes. La recherche de son intérêt personnel (oncle père de Killmoger) a conduit à la perte des valeurs africaine fondées sur le socialisme, d’où les conflits armés actuels la famine et donc le sous-developpement.
    Black panther nous montre aussi qu’un bien mal acquis ne profite jamais (detronnement de killmoger) alors la chute de certains présidents africains qui ont tué leurs prédécesseurs pour accéder au pouvoir est accès visible aujourd’hui suivez mon regard.
    Il montre aussi que seul la reconnaissance de l’erreur commise conduit au véritable pardon ( le retour de Tchama auprès de son père et des ancestres) oui même si l’erreur est justifiée, elle doit être reconnue. Nos ancêtres ont péché de laisser le « kolonizer » s’emparer de nos frères comme des esclaves, les échangeant contre de l’or l’ivoire et bien d’autres. Ils n’ont pas cru en leur tradition et culture qui les donnaient le pouvoir de vaincre même mystiquement le Koloniser. Ils ont préféré le luxe éphémère à la force de travail qu’etait leurs frère.
    Enfin black panther nous recommande la fidélité aux promesses la nécessité de mettre fin aux rancunes et de reconquérir nos cultures qui nous offre un eventeil d’actuces pour parvenir à un développement durable. Black panther c’est bien plus qu’un film, c’est le nouveau monde à venir qui sera dominé par le Noir ( wakanda siège en tant que puissance aux concert des Nations unies sa voix est entendue) si ce dernier se décide de se prendre en main en luttant désormais pour le bien être de son peuple de manière digne. Wakanda c’est un idéal réalisable et faisable mais qui désormais se concilie avec l’autre « koloniser » comme partenaire non plus comme un maître. Wakanda c’est le royaume de Dieu sur terre.
    J’ai kiffé J’ai tellement à dire que …

    J'aime

  3. j’aime me promener sur votre blog. un bel univers. Très intéressant et bien construit. Vous pouvez visiter mon blog naissant ( lien sur pseudo) à bientôt.

    J'aime

  4. Black Panther c’est juste un film. Comme tous les films il véhicule un message, comme tous les messages il s’adresse à un groupe de personnes.
    Maintenant que nous avez compris le message, mettons nous au travail. Il n’y a plis aucune excuse à avoir dès présent.

    J'aime

    • Donc tu reconnais qu’on a plus d’excuse maintenant après Black Panther. Donc Black Panther n’est pas qu’un film. Mdr. Non mais je crois qu’on a tendance à minimiser le fait que tout une communauté, africaine ET afro-américaine s’est réunie autour d’un même film alors qu’on sait que ces deux communautés bien qu’ayant énormément de points communs ne se sentent pas souvent concernés par les préoccupations de l’autre. Même s’il y a toujours des fous pour dire qu’il y a appropriation culturelle. Faut avouer JUSTE pour ça que Black Panther est important. Je sais que vous ne voulez pas vous laisser emporter par l’euphorie autour mais reconnaissons juste certains faits. Et puis est-ce que tu as regardé même?

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s