[Black History Month] Les 10 meilleurs biopics sur des Noirs à regarder

Pour une glandeuse professionnelle comme moi, les films, c’est la vie. Et mes préférés sont sans aucun doute les biopics. Raconter comment des personnes « réelles » ont géré les challenges qui se présentaient à eux a cet incroyable pouvoir de nous rebooster, de nous motiver…et/ou de nous faire chialer. Découvre mon top 10 des biopics à regarder avant la fin du Black History Month.

Le majordome

Mon film préféréééééé. Enfin, un des mes films préférés. C’est l’histoire d’un fils d’esclaves né en 1919 qui finit par devenir le majordome préféré de huit présidents américains. Il est donc le témoin privilégié de certaines grandes scènes historiques. Avec Forest Whitaker et Oprah Winfrey en tête d’affiche, ce film de Lee Daniels sorti en 2013 est pour moi un classique du cinéma américain. Ceci n’est pas à discuter.

La couleur de la victoire

« Sur la piste, il n’y a ni noirs, ni blancs. Il n’y a que les rapides et les lents. » Si après ce film, vous n’êtes pas motivé à bloc, c’est que votre cas est désespéré. C’est une bouffée d’énergie incroyable. On se surprend à courir avec l’acteur Stephan James qui joue le rôle de Jesse Owens. Oui, ce film, c’est l’histoire de ce fils d’esclave noir qui a osé remporter quatre médailles d’or sous le nez des nazis pendant les jeux olympiques de 1936 à Berlin.

Invictus

Comment utiliser le sport pour réunir une nation profondément divisée? C’est à cette question que repond ce film. Nelson Mandela, après avoir été élu président de l’Afrique du Sud a conscience que son élection ne suffit pas à faire disparaître les animosités entre les deux principaux groupes de son pays, les Noirs et les Blancs. Avec l’aide de François Piennaar, il va utiliser le rugby, sport préféré des sudafricains pour réunir tout le pays. C’est vraiment une belle histoire à regarder. En plus, c’est notre bon vieux Morgan Freeman qui joue Mandela.

The Birth of a Nation

On supporte, on supporte et un jour, on finit par en avoir marre. C’est comme ça que Nat Turner, esclave, finit par utiliser son influence sur ses frères et soeurs esclaves et les pousser à se rebeller. Réalisé par Nate Parker, ce film divise la critique mais pour moi, ça reste un bon biopic.

Les figures de l’ombre

Superwomen are comiiing ! Ce film, c’est de la dope. Des femmes noires, fortes, intelligentes, courageuses, ambitieuses, bref, ce trio est ma définition du Black Girl Magic. Et la distribution est parfaite. J’aurai pas imaginer d’autres personnes. Taraji P.Henson est Katherine Johnson, Octavia Spencer est Dorothy Vaughan et ma Janelle Monae, Mary Jackson.

All Eyez on me

Tupac Amaru Shakur, ce fils de Black Panther a laissé sa trace dans l’histoire du rap pour toujours.

Un long chemin vers la liberté

Idris Elba ! Juste pour lui ça vaut le coup de regarder ce film. (Sourire vicieux) Non mais plus sérieusement, ce film sur Nelson Mandela est un « must-see ». Basé sur l’autobiographie du même nom, il raconte l’évolution de l’homme qu’on a tous érigé en héros, Nelson Mandela.

 

Des mains en or

Benjamin Carson, le premier médécin à avoir réussi à séparer des siamois sans dommages. D’un enfant qui pensait qu’il n’était pas assez intelligent à l’homme qu’il est devenu, Ben a fait du chemin. Réalisé par Thomas Carter, Cuba Gooding Jr joue le rôle de Carson dans ce téléfilm sorti en 2009.

The Great Debaters

En Afrique traditionnelle, la parole est sacrée parce que puissante. Elle libère autant qu’elle condamne. Et The Great Debaters est un excellent moyen de s’en rendre compte. Comment des Noirs d’une petite université, The Wiley College en l’occurrence, ont pu gagner la grande Harvard en pleine Amérique ségrégationniste? Parce qu’ils ne disaient que la vérité. Si vous n’avez pas regardé ce film avant la fin de Février, bah disons que vous avez raté votre Février.

12 Years a Slave

Réalisé par Steve McQueen, 12 Years a Slave relate l’histoire Solomon Northup originaire de New York mais vendu comme esclave au Sud. Je suis passé par toutes les émotions en regardant ce film. Joie, surprise, tristesse, colère, mépris…Bref, c’était éprouvant. Mais c’est ce qu’on aime après tout.

commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s