Je ne sais pas parler ma langue maternelle

Je ne sais pas parler ma langue maternelle

Les origines

Mon père est Gwa. Etant dans une société  »patriarcale », c’est de son ethnie j’ai hérité principalement. Je suis donc Gwa. Quand à ma mère, elle est Baoulé comme son père l’est. A vrai dire, je ne sais pas grand-chose des Gwa. Papa parlait la langue de son ethnie mais il n’a pas voulu nous l’apprendre. Quant à ma mère, qui elle, ne sait pas parler Baoulé, lui demandait qu’ils nous apprennent le Gwa à moi et à ma soeur, il répondait en souriant: « Je crois pas que parler gwa leur sera d’une grande utilité quand elles seront aux Etats-Unis. » Pas que mon père ait eu le projet de nous faire émigrer dans ce pays, mais juste qu’il pensait que nous serions plus compétitive si nous parlions la langue « universelle », l’anglais. Par conséquent, je comprends l’anglais et le parle du mieux que je peux mais je ne sais même pas dire bonjour en Gwa ou en Baoulé.

Pourquoi est-ce si important de parler sa langue maternelle?

Harriet Tubman, libératrice d'esclaves
Harriet Tubman, la Moïse Noire, militante contre l’esclavage
Je n’ai jamais trouvé ça tragique. A vrai dire, je m’en foutais comme de la dernière pluie. Aujourd’hui, cette citation de Harriet Tubman me revient en pleine figure: « J’ai libéré un millier d’esclaves et j’en aurai libéré un autre millier si seulement ceux-ci avaient su qu’ils étaient des esclaves. »
Je ne savais pas que je n’étais pas libre. La liberté se retrouve quand on vit selon son Moi. Et mon Moi n’était pas complet parce que je m’étais égarée dans la culture d’un autre peuple. Au-delà de parler français et anglais, c’est leur culture et leur mode de vie que j’embrassais. La puissance d’une langue se retrouve justement dans cet état de fait. Parler une langue, c’est la vivre, c’est assimiler le contexte social dans lequel elle est née et évolue. Une langue n’existe que selon une culture. Voilà pourquoi les gars-là se sont empressés de nous apprendre leur langue.

 

 

 

 

Philippe Garigue, au sujet des Canadiens français : « L’usage du français comme critère de l’identité dépasse aujourd’hui en importance la religion, la résidence territoriale, le nom de famille ou même le lieu de naissance. La notion de nation canadienne-française est elle-même liée à l’idée de la priorité de la langue française comme signe de l’identité nationale. » Une reconnaissance identique de l’importance primordiale de la langue se retrouve, à la même époque, dans l’annuaire démographique des Nations Unies où l’on affirme que « les différences linguistiques tendent à persister jusqu’à ce que l’assimilation culturelle complète ait eu lieu ».

Autrement dit, une langue fait partie de l’identité d’une nation, d’une ethnie. Elle en est même la caractéristique primaire. Et rejeter sa langue, c’est rejeter son identité. Mais surtout ce qu’il faut retenir de cette citation, c’est que l’assimilation culturelle n’est pas encore complète en Afrique, vu que nous parlons encore beaucoup de nos langues. Comme les sénégalais qui ne semblent pas prêts d’abandonner le wolof.
Drapeau sénégalais et paix

Il y a encore de l’espoir. N’écoutez pas les afro-pessimistes.

Des solutions pour apprendre sa langue maternelle?

Quoi qu’il en soit, rien n’est encore perdu. La révolution digitale est celle qui créera un nouveau type d’africains (article à venir, les amis 💣) . Aujourd’hui, apprendre les langues de chez nous est beaucoup plus facile. Plusieurs sites et applications mobiles existent pour nous apprendre le swahili, le peul, le lingala, le bambara…Bien sûr, il est plus difficile de trouver des formations sur les langues parlées par un seul peuple dans un seul pays. Après tout, ce sont près de 2000 ethnies qui se partagent le continent africain. Mais là encore, il est toujours possible de se renseigner auprès de ses parents ou de ses grands-parents ou de rechercher des pages Facebook à ce sujet. Comme cette page pour apprendre le Baoulé (parlé en Côte d’Ivoire): https://www.facebook.com/abcbaoule/

La liste de sites que j’ai dégoté pour vous: (certains sont payants malheureusement)

Afrilangues: c’est une formation payante à l’amharique, au bambara, au peul, au swahili, au soninké et au wolof. Des cours en présentiel en zone parisienne sont disponibles mais aussi des cours en ligne.
Apprendre le wolof: Application mobile gratuite pour apprendre la langue la plus parlée au Sénégal.
Learn Hausa: C’est une application mobile en anglais pour apprendre le Haoussa.
Fifi et Patou: ce n’est pas digital. Ce sont des livres pour enfants que j’ai découvert lors de mes recherches. Un peu comme Kilimag dont je vous ai parlé. Mais dans ces livres, on apprend aux enfants à parler les différentes langues de l’Afrique mais surtout à susciter un certain intérêt pour l’Afrique chez ces enfants.
L’Académie des cultures, sciences et langues africaines: la formation y est payante mais c’est celle qui regroupe le plus de langues.
Ce n’est qu’un échantillon. Des moyens d’apprendre nos langues, il y en a encore beaucoup.

A retenir

En somme, je n’en veux pas à mon père. Lui-même était un amoureux de l’Afrique (je l’ai appris récemment en analysant sa bibliothèque, véritable âme d’une personne dans notre famille 😅). Je suis contente de savoir autant sur ceux qui nous ont colonisé. Ils dirigent le monde. Mieux vaut savoir comment ils ont fait pour en arriver là, non. Mais je suis surtout fière que l’Afrique soit née en moi. Comme un auteur l’a dit: « Tu peux faire sortir le tigre de la jungle mais la jungle ne quittera jamais le tigre ». J’espère que nous serons plus nombreux, nous, membres de la génération hybride phagocytée, à chercher à savoir qui nous sommes. Bon, en attendant le prochain article, courons checker sur Google Play Store ou App Store nos applis pour parler nos langues africaines.
Femme peule souriante
Kisses,
Miss Africa

commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s