Si tout le monde devient leader, qui sera suiveur?

C’est une question qui a tout son sens dans cette nouvelle société avide d’ « autonomisation ». Tout le monde s’érige en leader, se façonne pour être un bon leader, sans jamais se demander qui le suivrait. Rien qu’en 1999, plus de 2000 livres sur le leadership avaient été publiés. Je vous laisse imaginer le nombre d’arbres qu’on a dû abattre pour produire des livres sur le leadership en 2016. Alors comment s’assurer qu’il y ait toujours quelqu’un qui veuille bien être dirigé par vous ?

D’abord, malgré les nombreuses sociétés de conseil et de coaching en leadership, les individus ne sont pas tous leaders.

C’est une théorie facile à observer en entreprise. Tous les employés ne sont pas forcément managers. Certains préfèrent même être commandés parce qu’ils ne pensent pas être à mesure de prendre des décisions correctes ou de pouvoir manager les ressources à leur disposition. Ils ne sont peut-être plus aussi courants mais il en existe encore. De quoi vous rassurer, il y aura toujours des suiveurs.

Ensuite, demandez-vous pourquoi quelqu’un devrait-il être dirigé par vous ? C’est une erreur que beaucoup d’aspirants leaders font (comme moi). A force de vouloir suivre les conseils qu’on nous donne, par exemple : soyez empathique, visionnaire et tout le toutim, l’on oublie cette question qui nous oblige à nous remettre en cause. Qu’avez-vous à offrir à vos potentiels suiveurs ? Quels intérêts ont-ils à vous suivre ? Etes-vous de ces personnes qui excellent en gagnant les cœurs, les âmes ?

Enfin, paraissez humains.

Plus vous montrerez que vous n’êtes pas si différents de ceux que vous voulez dirigez, plus ils se sentiront proches de vous. Montrez quelques-unes de vos faiblesses mais surtout des faiblesses marginales qui ne vous décrédibiliseront pas. Arrêtez de paraître toujours forts, confiants, invincibles. Il y a longtemps que le monde ne croit aux superhéros. Vous êtes un homme et en leadership, c’est une qualité à exploiter.

En conclusion, il est important de retenir qu’il y aura toujours des suiveurs à condition que vous soyez un bon leader. Même dans un groupe de leaders notoires, il existe toujours le leader des leaders. Ne cherchez plus donc à vous positionner dans l’esprit des gens comme un leader en posant des actions sociales, en créant un blog sur le leadership ☺☺☺, en bourrant le fil d’actualité de vos amis Facebook de vos quotes inspirantes. Mais essayez d’être plutôt la réponse à la question : pourquoi devrai-je le suivre ?

Par Miss Africa, largement inspirée de l’article de Robert Goffee et de Gareth Jones, paru dans le hors-série Automne 2016 du Harvard Business Review France.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s