Africa Rekk à Abidjan?

La Voix des Jeunes à Africa Rekk
 
 
Ce jeudi 15 Décembre, l’université de Cocody, Abidjan, a reçu le grand Youssou N’dour, artiste international et ambassadeur Africain par excellence dans le cadre de sa tournée dans les universités pour la promotion de son dernier opus « Africa Rekk ».
Cette tournée avait pour but pour cet homme d’affaires d’échanger avec la jeunesse africaine et en l’occurrence, ivoirienne sur le thème : « Africa Rekk : Vivre, Réussir en Afrique et Compter dans le Monde »
Mais au-delà de ce thème ce sont plusieurs problématiques qui ont été abordées. A savoir :
          Les enjeux et défis à surmonter pour le développement du continent
          La chance et l’honneur d’être ivoirien
          Les clés de la réussite professionnelle en Afrique et dans le monde

Pour prendre part à ces échanges, plusieurs groupes furent invités. Nous avions la présence de l’INSAAC de Cocody, de l’ISTC de Cocody, de l’Université de Cocody et la participation exceptionnelle des étudiants de Voix des Jeunes, le concours qui offre des solutions aux problèmes de nos sociétés.

 

A l’ouverture de cette session, après les mots du directeurs des Etudes du Campus, Monsieur N’dour a fait part de sa vision aux jeunes présents évoquant au passage des termes qui, pour lui, on fait de lui celui qu’il est.
Passion, Ecoute, Humilité, Persévérance, Vision, Authenticité, Patience, Entraide et Action sont pour lui des valeurs dont chaque africain devrait s’imprégner afin de réussir et ce, peu importe la voie qu’il choisira.
Son discours fut d’un tel panache qu’il incita l’une des participantes de Voix Des Jeunes à prendre la parole et à donner son point de vue. Il s’agit de Mlle Wassa Cissé et nous trouvons cette intervention digne d’être partagée. 

 

 

Voilà ses mots :
« La thématique choisie pour cette rencontre est exceptionnelle et très réelle et c’est un honneur pour moi de prendre la parole au nom de mes amis à ce sujet.
VIVRE, REUSSIR EN AFRIQUE ET COMPTER DANS LE MONDE
Je trouve que cette phrase résume notre réalité et nos aspirations, à nous jeunesse africaine.
Nous sommes ceux-là même qui mieux que quiconque, connaissent et ressentent les réalités de notre continent parce que nous sommes ceux qui y vivons.
Je tiens à décortiquer ce thème.
VIVRE EN AFRIQUE : Il ne s’agit peut-être que de moi, mais avant, j’avais beau résidé sur ce continent que je ne me sentais pas impliquée par la situation des autres pays qui ne sont pas la CI.
J’utilise le verbe RESIDERcar ma vision a changé grâce à plusieurs formations sur le Panafricanisme au cours de l’aventure VDJ. Le Panafricanisme pour ceux qui ne le savent pas, est une philosophie selon laquelle, l’Afrique ne serait qu’un seul territoire, un ensemble unique auquel appartient chaque africain peu importe son pays de naissance. Grâce à ces formations, j’ai appris et assimilé ce qu’être africain. J’ai développé un tel sentiment d’appartenance au continent que désormais ce qui se passe en Centrafrique, au Mali, au Kenya ou au Nigéria m’affectent tout autant que si c’était en CI.
Maintenant je ressens chaque soubresaut du continent et je réfléchis à des moyens de les atténuer. Personne ne comprendra mieux nos problèmes que nous africains et personne ne pourra apporter de solution à des problèmes qu’il ne vit pas. Et pour moi ressentir, être touché et se sentir impliqué tous ensemble par tout ce qui se passe chez nous, c’est ce que j’appelle VIVRE, en l’occurrence VIVRE EN AFRIQUE.
Quant à REUSSIR EN AFRIQUE, je pense que nous sommes l’un des continents où la réussite est assimilée à la quantité de biens matériels que l’on a réussi à amasser. Pourtant pour nous, étudiants de VDJ, la réussite serait assimilée à notre degré d’humanité. En effet, Sobel Aziz NGom, initiateur de notre programme, ne cesse de répéter que le défi du siècle dans lequel nous vivons est un défi d’humanité. Et il a totalement raison.
Il est important que nous cessions de penser à notre profit personnel et que nous comprenions que c’est dans une communauté épanouie que nous nous épanouirons également.
Comment voulez-vous avoir les plus belles voitures si vous n’avez pas de routes pour les conduire ?
Comment voulez-vous étaler votre fortune si dehors il n’y a que des pauvres prêts à vous l’arracher de force parce qu’ils ont faim ?
Réussir pour moi et pour bien de jeunes heureusement, c’est de faire en sorte d’être utile à sa communauté, d’apporter un plus dans des quotidiens qui sans cela ne bougeront pas, d’apporter des solutions à des problèmes et d’être impactant pour des générations grâce à ses actions ! D’être solutions !
Et vous (M. N’DOUR) l’avez dit, lorsqu’on suit sa passion, le matériel suivra forcément.
Si chacun de nous embrasse cet état d’esprit, et ne fait pas de l’argent sa priorité, nous aurons tous réussi car nous serons tous égaux !
‘’ Il n’y aura jamais d’égalité tant qu’on se sent inférieur ou supérieur à autrui.’’  Cette phrase est de Gandhi
Et elle me ramène au 3e point, COMPTER DANS LE MONDE.
Comment espérons-nous compter dans le monde si nous ne comptons même pas chez nous en tant qu’individu ?
On ne peut pas vouloir que les autres nous traitent comme leurs égaux si le continent lui-même est rempli d’inégalités !
Qu’on donne de la valeur à nos opinions si nous ne le faisons même as entre nous.
Accordons nous à régler nos problèmes, peu importe leur échelle, à nous occuper de nos populations, nos communautés pour avoir une base solide.
On sait tous que quand les fondations d’une maison sont bien faites, il n’y a pas de soucis à se faire quand à sa robustesse.
Et pour moi, les fondations de l’Afrique sont ses hommes.
Si on réussit à ce niveau, la valeur du continent et de chacun de ses individus paraîtra d’elle-même dans le monde.
Nous aurons tous réussis ! »
Cet état d’esprit est partagé par Miss Africa et j’espère, bientôt, par chacun d’entre vous.
C’est un grand merci que nous disons à M. Youssou N’dour pour son partage plus qu’édifiant. Africain et fier, c’est un modèle à suivre.

 

NB : Youssou N’dour est reconnu non seulement pour son talent artistique mais aussi pour son sens des affaires. En effet, ce sont des milliers d’emploi que ce dernier a créé dans son pays d’origine le Sénégal.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s