C’est quoi ma vocation ?

 

Mark Twain disait que les deux jours les plus importants de votre vie sont le jour où vous êtes né et le jour où vous découvrirez pourquoi. Pour la plupart, nous savons quel jour nous sommes nés mais la raison de notre venue sur Terre nous échappe. Athées comme convertis s’accordent à dire que nous avons une mission sur Terre. Notre venue n’est pas fortuite. Il faut une sacrée bonne raison pour nous extraire du bonheur et du calme intersidéral pour nous faire atterrir sur une planète déglinguée. Mais quelle est-t-elle ? Quelle est cette raison ? Comment la trouver ?
Je me suis posée la question très récemment et j’ai finalement trouvé la réponse. Et comme nous sommes dans un système de contribution (hey, Cédric !!), j’ai pensé que ce serait bien de vous aider à trouver votre vocation, ce à quoi vous êtes appelé.
Il y a deux manières de connaitre notre vocation. La voie des convertis et celle des athées. Bien entendu, ce ne sont pas les seules. Mais c’est celles que j’ai expérimentées.
D’abord, la voie des chrétiens et musulmans suggèrent de questionner notre Dieu. Après tout, c’est Lui, le créateur, le Dispensateur de toute vie et de toute grâce. Il suffit de lui poser la question sincèrement pour obtenir une réponse. D’aucuns diront : « Quoi ? Tu peux entendre la réponse de Dieu peut-être ? » Et à moi de leur répondre le plus calmement possible « Quand Dieu te répond, tu le sais ». Il peut soit te mettre à cœur un projet spécial, une phrase particulière, un  verset. Ou il put passer par un de ses serviteurs. Ne vous attendez toutefois pas à ce qu’il (le serviteur) sorte de nulle part et qu’il dise tout sur votre vie et votre avenir. Dieu est beaucoup plus subtil. D’ailleurs, méfiez de ce genre de personnes.
Ou vous pouvez préférer la méthode un peu plus ‘’scientifique’’. C’est d’un article du Harvard Business Review que je le tire. Ces auteurs sont Nick Craig et Scott Snook. Ils suggèrent de fouiller dans votre vécu à la recherche des thèmes majeurs qui révèlent vos passions et vos valeurs de toujours. Les questions directrices sont les suivantes :
• Qu’aimiez-vous tout particulièrement faire lorsque vous étiez enfant, avant que le monde ne vous dise ce que vous devriez ou ne devriez pas aimer ou faire ?
• Parlez-nous de deux des expériences les plus difficiles que vous ayez jamais vécues ?
• Aujourd’hui, qu’aimez-vous faire dans votre vie qui vous aide à jouer votre partition ?
A ces questions, vous rédigerez un énoncé de vocation qui n’a de sens que pour vous. Par exemple,  « Devenir un maître wuxia » ou encore « Créer du génie avec ténacité ». Il faut que cet énoncé soit à même de vous motiver quand vous êtes ‘’raplapla’’.
Enfin, chacun a la possibilité d’utiliser sa méthode. L’essentiel étant de connaitre ce deuxième jour le plus important de votre vie. Car un homme sans vocation, sans vision ne peut qu’échouer. Il voudra tout essayer et il n’y a pas meilleur moyen de se cogner la tête à plusieurs reprises. Croyez-moi, c’est par expérience que je parle. Post-scriptum : il faut que vous jugiez votre vocation comme supérieur à vous. Par conséquent, une vocation comme « gagner le plus d’argent » n’est pas réellement ce que j’entends par vocation. A moins que ça implique une redistribution plus équitable des richesses.
Ainsi, espère-je vous avoir aidé à trouver votre voie. Afin que personne d’autre ne vous y détourne. J’attends vos retours par mail.

Bisous, Miss Africa

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s